Ergonomie

Pour les personnes qui ont un travail de bureau, et donc qui passent au moins 6 heures par jour derrière un, ou plusieurs écrans, il est nécessaire d'aborder la question de la posture au travail.

Si cette posture est mauvaise, elle peut être à l'origine de douleurs, alors autant s'assurer à travers ces quelques lignes que vous êtes bien installé.

1) Instaurer une posture neutre

Sur ce schéma, tout est à peu près résumé.

​Je vous propose une routine à adopter :

  • s'assoir sur une chaise préférentiellement à roulettes qui sera plus pratique pour les petits déplacements autour du bureau comme par exemple mettre à la corbeille, prendre une impression, consulter un deuxième écran... ​en calant bien le dos sur le dossier de la chaise
  • s'assurer que les genoux sont à hauteur du bassin : ni au-dessus, ni en dessous. Si c'est le cas, il faut alors ajuster la hauteur de la chaise
  • s'avancer vers le bureau ; les avant-bras doivent pouvoir reposer dessus sans que vous ayez à hausser les épaules ou les baisser. Si jamais pour cela vous deviez augmenter la hauteur de votre chaise, il est alors possible d'utiliser un repose-pieds, toujours dans l'idée d'avoir les genoux à hauteur du bassin.
  •  dans cette position c'est maintenant le haut de votre écran qui doit correspondre à la hauteur de vos yeux de façon à ce vous baissiez légèrement la tête pour le consulter et non l'inverse. En général les écrans ont besoin d'être surélevé avec une ramette de papier par exemple. Il faut également l'incliner légérement pour le confort des yeux. Concernant la distance, des études ont démontré que l'écran devrait être à une distance de 50 à 70 cm de l’usager. C’est pourquoi il est difficile de recommander une distance précise. Une bonne manière de vérifier si votre moniteur est assez éloigné de vous, c’est de vous asseoir en position neutre, d'étendre le bras droit devant vous et, si votre main touche le moniteur, c’est qu’il est probablement trop près de vous. Il est important également de souligner ici qu'une bonne vue est nécessaire.

​Nous venons de voir ici la posture neutre de base à conserver. Je vais maintenant rentrer un peu plus dans les détails.

 

2) Avec ou sans les accoudoirs ? 

 

Les accoudoirs soutiennent la partie supérieure des avant-bras en réduisant le stress sur les épaules et le dos.

 

Cependant, ils ne doivent pas vous empêcher de rapprocher le fauteuil du bureau, ou gêner tout mouvement naturel. S’il est impossible de bien régler les accoudoirs et que vous vous retrouver avec les épaules rehaussées ou abaissées, alors songez plutôt à les enlever ou à les remplacer.

De plus, n’oubliez pas que des accoudoirs souples minimiseront les chocs sur les coudes. Il est possible d’acheter des pellicules de gel qui peuvent être posées sur des accoudoirs trop rigides.

 

3) Le clavier et la souris

Le clavier doit être positionné de façon à ce qu'il soit dans le prolongement de vos avant-bras. Les poignets doivent être horizontaux et non cassés.

Si possible, optez pour un clavier sans pavé numérique pour que la souris soit la plus proche possible de celui-ci afin de limiter les mouvements pour la saisir.

 

​Vous avez maintenant les clés d'une bonne posture au travail. Si malgré cela des douleurs persistent, n'hésitez pas à consulter votre ostéopathe, c'est qu'un déséquilibre est déjà installé.


Articles similaires