Grossesse

Je vous livre ici quelques exemples de motifs de consultation en ostéopathie durant la grossesse :

Les Troubles digestifs

Les nausées et vomissements apparaissent au cours du premier trimestre de grossesse.

La forte imprégnation hormonale de progestérone exerce un effet relaxant sur les muscles lisses. Ces muscles constituent la paroi des intestins et du côlon. Il y a donc un ralentissement du transit, et donc un phénomène de constipation. 

La progestérone agit également sur le sphincter de l’estomac (qui permet de fermer l'estomac et empêcher les remontées de nourriture). Il y a donc un relâchement de ses fibres à l’origine de reflux gastro-oesophagiens et de brûlures gastriques. 

Un ostéopathe, en agissant sur le foie, l’estomac, le colon, l’intestin, la base du crâne et sur les zones de la colonne vertébrale reliées spécifiquement à la sécrétion hormonale peut réduire, voire supprimer ces malaises.

Les lombo-sacralgies

Au cours de la grossesse une modification de la posture se crée par la croissance du foetus et de l’utérus qui provoque une mise en tension permanente des chaines postérieures du dos afin de lutter contre la gravité.

A cela s’ajoute la laxité ligamentaire liée à l’imprégnation hormonale qui provoque des douleurs et augmente la mobilité des articulations du bassin. 

Un ostéopathe peut donc détecter d'éventuels points de conflit et soulager les chaines postérieures. 

Une consultation à quelques semaines de l’accouchement est préconisée afin de vérifier que le bassin est bien en place pour laisser un passage serein à votre enfant. 

Troubles respiratoires et circulatoires

Chez la femme enceinte, le Volume sanguin est augmenté de 20% afin d'alimenter également bébé et ses structures (placenta...). Pour cela, le débit cardiaque est accéléré et c'est ce qui crée des essoufflement.

Les essoufflements permanents sollicitent les muscles respiratoires et limitent leurs mobilités pouvant déclencher des douleurs costales ou des sensations d’oppression thoracique.

L'ostéopathe peut repérer puis lever les différentes tensions afin de relâcher le corps, et ainsi permettre une respiration plus ample.

Le diaphragme refoulé par l’utérus grandissant a un mouvement limité ce qui génère des difficultés pour la remontée du sang veineux vers le coeur soit une stagnation de celui-ci dans les membres inférieurs à l’origine des douleurs et gonflements dans les jambes. 

L’ostéopathe agira sur les faisant obstacle au bon retour veineux comme le diaphragme et le périnée.

Irritabilité et fatigue

 

Dés le premier trimestre la future maman peut-être irritable, anxieuse par rapport à l’accouchement ou très fatiguée par tous ces changements. 

Un ostéopathe va chercher à avoir une action de régulation de l’équilibre neurovégétatif par des techniques douces afin de solliciter le système parasympathique (relaxant) ou le système orthosympathique (excitant).

Consultation post-partum

Cette consultation est nécessaire entre 0 et 6 semaines après l’accouchement, elle permet de traiter les douleurs subsistantes (lombo-sciatalgies, coccygodynies). Mais aussi les douleurs liées à l’accouchement notamment dans le cas d’une expression abdominale, d’une césarienne, ou d’une péridurale. 

Le traitement ostéopathique optimise la rééducation périnéale. 

Cette consultation sera également l'occasion de faire un bilan de naissance pour votre bébé qui a travers la grossesse et l'accouchement a subi de nombreuses contraintes. 


Articles similaires