Santé

Jeûner signifie cesser de s'alimenter pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours. 

L'idée n'est pas nouvelle mais elle est remise au goût du jour par différents médecins qui en explorent les intérêts thérapeutiques. 

Je viens de lire les travaux du Docteur Frédéric Saldmann qui est nutritionniste et cardiologue et auteur du livre "Prenez votre santé en main!".

Il a étudié le jeûne court, c'est-à-dire un jeûne pendant 16 à 20 heures. 

Selon lui, ce type de jeûne aurait plusieurs avantages : 

1) Offrir une pause bienveillante à son organisme :

Digérer nécessite beaucoup d'énergie. Faire un jeûne court permet de laisser le temps aux organes digestifs de traiter et éliminer le contenu des repas précédents et également d'éliminer l'eau en lien avec une surconsommation de sel.

En l'absence de ravitaillement, l'organisme va aller puiser durant ce laps de temps, d'abord le glucose (le sucre) présent dans le sang puis celui stocké dans le foie. 

2) Pour maigrir

Nous sommes malheureusement dans une société de surconsommation alimentaire pour beaucoup d'entre nous. Pratiquer le jeûne court permettrait d'abaisser globalement le nombre de calories consommées.... Donc autant dire qu'il serait plus judicieux sur ce point de manger plus sain tout simplement.

Néanmoins, une étude américaine a montré que pratiquer le jeûne court permettait une perte de poids, et surtout de masse grasse, en bloquant une hormone antithyroïdienne qui est sécrétée pour protéger de l'amaigrissement. 

3) Pour faire baisser l'inflammation dans l'organisme

Plusieurs études scientifiques vont dans ce sens, le jeûne court permet de faire baisser le taux de la CRP qui est un des marqueurs de l'inflammation dans l'organisme. Jeûner pourrait donc s'avérer bénéfique contre de nombreuses maladies inflammatoires : l'asthme, l'allergie, les pathologies rhumatismales etc. 

Concernant le lien avec le cancer, prudence. C'est le contrôle du poids qui permettrait de diminuer son incidence puisque l'obésité est un des facteurs favorisant du cancer. 

Le jeûne doit s'effectuer dans un cadre et contexte bien précis alors n'hésitez pas à en parler avec votre ostéopathe. 


Articles similaires