anatomie

La langue est un muscle qui a un rôle dans :

  • le goût en tant qu'organe des sens. Elle est pourvu de papilles gustatives.
  • la parole, avec le nez, elle nous permet de nous exprimer avec les mots.
  • ​enfin dans la déglutition​.

C'est ce rôle uniquement que je vais développer dans cet article car c'est très souvent celui qui est mal connu.

La déglutition​ :

C'est l’action d’avaler, aussi bien sa salive que la nourriture mâchée vers l’estomac.

​!!! Bon à savoir !!!

Nous déglutissons de façon automatique 1500 à 2000 bols salivaires par 24 heures, ce qui représente chez l’adulte 1,5 litres par jour. 
La déglutition est la fonction la plus fréquente et la plus importante de l’appareil manducateur (la "bouche").

Les différents types de déglutition :

  • La déglutition primaire ou infantile : elle est normale chez le nourrisson et le très jeune enfant et sera considérée comme pathologique au-delà. Elle est favorisée par la succion d’un doigt ou d’une sucette.

Elle se caractérise, lors de la déglutition, par une poussée ou une interposition de la langue entre les dents du haut et du bas, l’absence de contact dentaire et la contraction des muscles des lèvres et des joues.

  • La déglutition secondaire ou mature : c'est la mise en fonction des incisives et des canines définitives qui permet de contribuer à l’achèvement d’une maturation de la déglutition.

La déglutition secondaire se fait : lèvres jointes et non contractées, dents du haut et du bas en contact, langue contenue à l’intérieur des dents, avec pointe de la langue en appui sur l'avant du palais à l'arrière des dents (il ya une petite bosse) et avec le reste de la langue vers le bas.

Il est très important d'avoir une déglutition normale, c'est-à-dire secondaire car :

La forme et la fonction sont étroitement liées et exercent l’une sur l’autre une influence réciproque. 

Ce qui veut dire que, toute anomalie survenue au cours de la croissance retentit sur la forme et l’emplacement des os de la mâchoire et des dents en entraînant des malformations squelettiques et dentaires (puis un retentissement sur la posture).  

​Il est donc primordiale de s'en soucier lors de la croissance, car ça influence la position des dents, mais pas seulement : à l'âge adulte, une déglutition primaire donnera des tensions anormales sources de douleurs (douleurs des cervicales, de la mâchoire, des articulations de la mâchoire, migraines ou maux de tête...).

Voici un exemple de malocclusions (mauvaise position des dents) en lien avec une mauvaise position de la langue :

​On comprend vite que si l'on pose un appareil dentaire sans rééduquer la langue qui est, elle-même responsable de la position des dents, le problème va vite revenir une fois l'appareil enlevé !!!

La langue en position de repos :

Lorsque l'on ne parle pas, qu'on ne déglutie pas et que l'on avale pas les aliments, la langue est en position dite "de repos". Cette position est tout aussi nocive si elle n'est pas bonne.

En effet, lorsqu’elle n’est pas sollicitée, la langue doit venir se positionner contre le palais, sans déborder sur les dents latéralement ou antérieurement, et sans rechercher le contact avec les lèvres et les joues.

Pour savoir si votre position de langue au repos est bonne, demandez-vous pendant que vous lisez ces quelques lignes si votre langue est bien positionnée contre votre palais.

Vous pouvez aussi l'observer, si des marques comme celles-ci sont visibles :

C'est que votre langue se positionne mal.

Que faire ?

​Normalement, c'est le dentiste et/ou l'orthodontiste qui sont dans l'obligation de regarder et tester votre langue pour vous offrir des soins de qualité.

​J'ai bien dit "normalement" ...

Si on présente une déglutition primaire et/ou une mauvaise position de langue au repos, il faut :

  • consulter son ostéopathe pour faire le point​, qui ​vous orientera ensuite vers un kiné ou orthophoniste afin de faire de la rééducation linguale​ (article à venir prochainement sur la rééducation linguale).

Articles similaires