Ostéopathe D.F.O. Brunoy
Léa Gouaux

Grossesse et ostéopathie : pourquoi et quand consulter ?

Grossesse

Les Troubles digestifs

Les nausées et vomissements apparaissent au cours du premier trimestre de grossesse.

L'imprégnation hormonale de progestérone exerce un effet relaxant sur les muscles lisses. Ces muscles constituent la paroi des intestins et du côlon. Il y a donc un ralentissement du transit, et donc un phénomène de constipation (ou à l'inverse de diarrhées). 

La progestérone agit également sur le sphincter de l’estomac (qui permet de fermer l'estomac et empêcher les remontées de nourriture). Il y a donc un relâchement de ses fibres à l’origine de reflux gastro-oesophagiens et ainsi de brûlures gastriques. 

Un ostéopathe, en agissant sur le foie, l’estomac, le colon, l’intestin, la base du crâne et sur les zones de la colonne vertébrale reliées spécifiquement à la sécrétion hormonale peut réduire, voire supprimer ces troubles.

Les lombo-sacralgies = "j'ai mal au dos"

Au cours de la grossesse une modification de la posture se crée par la croissance du foetus et de l’utérus qui provoque une mise en tension permanente des chaines postérieures du dos afin de lutter contre la gravité.

A cela s’ajoute la laxité ligamentaire liée à l’imprégnation hormonale qui provoque des douleurs et augmente la mobilité des articulations du bassin. 

Un ostéopathe peut donc détecter d'éventuels points de conflit et soulager les chaines postérieures. 

Troubles respiratoires et circulatoires

Chez la femme enceinte, le Volume sanguin est augmenté de 20% afin d'alimenter également bébé et ses structures (placenta...). Pour cela, le débit cardiaque est accéléré et c'est ce qui crée des essoufflement.

Les essoufflements permanents sollicitent les muscles respiratoires et limitent leurs mobilités pouvant déclencher des douleurs costales ou des sensations d’oppression thoracique.

L'ostéopathe peut repérer puis lever les différentes tensions afin de relâcher le corps, et ainsi permettre une respiration plus ample.

Le diaphragme refoulé par l’utérus grandissant a un mouvement limité ce qui génère des difficultés pour la remontée du sang veineux vers le coeur soit une stagnation de celui-ci dans les membres inférieurs à l’origine des douleurs et gonflements dans les jambes. 

L’ostéopathe agira sur les tissus faisant obstacle au bon retour veineux comme le diaphragme et le périnée.

Irritabilité et fatigue

 

Dés le premier trimestre la future maman peut-être irritable, anxieuse par rapport à l’accouchement ou très fatiguée par tous ces changements. 

Un ostéopathe va chercher à avoir une action de régulation de l’équilibre neurovégétatif par des techniques douces afin de solliciter le système parasympathique (relaxant) ou le système orthosympathique (excitant). Il est également tout simplement là avec une écoute bienveillante :-) 

En bref, quand consulter son ostéopathe enceinte ? 

Et ça même quand on est super heureuse et épanouie ;-) 

 

- 1er trimestre : Félicitations, vous êtes enceinte ! C'est parti pour le grand bouleversement hormonal, physique et autre... l'ostéopathie a toute sa place au cours de ce premier trimestre, mais nous préférons tout de même attendre la première échographie officielle des 12 semaines d'aménorrhée qui confirmera la bonne implantation de l'embryon dans l'utérus. A partir de là, votre ostéopathe pourra s'occuper d'aider votre corps à adapter tous les changements posturaux mais aussi soulager les quelques maux en cours (nausées, vertiges...). 

- 2ème trimestre : Il est bien également de consulter au cours de ce trimestre si un suivi n'est pas déjà en cours, aux alentours de la deuxième échographie officielle soit 22 semaines. Avant, bien entendu s'il y a des douleurs ou autres. La posture est vraiment en plein changement (bébé grandit et mets ainsi en tension les chaînes postérieures), le système digestif est prié de faire de la place, et enfin les hormones chamboulent nos différents systèmes, et notamment le système musculo-squelettique avec un bassin qui s'ouvre de plus en plus. 

- 3ème trimestre : Toujours si pas de suivi ostéopathique en cours, c'est vraiment le moment pour consulter votre ostéopathe. Les choses se précisant de plus en plus, votre bassin a forcément besoin d'être rééquilibré. Pareil, une consultation autour de la troisième échographie officielle à 32 semaines est judicieuse = objectifs finir la grossesse en beauté et être prête pour un bel accouchement :-) 

- La consultation d'après accouchement (post-partum) : 

Cette consultation est conseillée entre 0 et 6 semaines après l’accouchement, elle permet de traiter les douleurs subsistantes (lombo-sciatalgies, coccygodynies), mais aussi de permettre au corps de se remettre de ses 9 mois d'adaptation permanente. Le mieux est de venir consulter avant le début de la rééducation périnéale afin que le bassin soit au préalable bien équilibré ce qui la facilite. 

Cette consultation sera également l'occasion de faire un bilan de naissance pour votre bébé qui a travers la grossesse et l'accouchement a subi de nombreuses contraintes. 


Articles similaires